Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 00:02

 

Dans le terrain de notre gîte LA CROISERAIE, le saule pleureur commençait à prendre une trop grande ampleur avec des branches dépassant chez le voisin.

Il fallait l’élaguer. Notre fils Gabriel, travaillant à la tête d’une section spécialisée de l’ONF (Office National des Forêts) de Villers-Cotterêts couvrant tout le secteur Nord-Ouest de la France, s’est proposé gentiment et chargé, à titre privé, dans le cadre familial, de procéder à l’élagage de cet arbre majestueux. Regardez comme il était beau cet été !

C’est le lendemain de Noël que Gabriel est venu effectuer le travail. Je suis descendue au gîte prendre des photos vers 10h30 alors qu’il y avait encore plein de gelée blanche. Gabriel était déjà bien haut et avait coupé plusieurs branches.

Pendant ce temps, Daniel ramassait les branches tombées au sol.

Bien sûr, il faut des harnais bien arrimés, fixés aux bons endroits et un très grand sens de l’équilibre pour réaliser un tel travail. Bien qu’ayant fait ses études au lycée forestier de Crogny, dans l’Aube, c’est en regardant des élagueurs au travail, dans le cadre de ses chantiers, que Gabriel a acquis la technique de l’élagage. On doit tenir la tronçonneuse à bout de bras ; vraiment un exercice de force. Je ne vous dis pas mon admiration en voyant mon fils ainsi en pleine activité.

Daniel aussi a sa tronçonneuse pour récupérer les morceaux de branches les plus gros.

Mais aussi, ma peur intérieure. Là, on voit Gabriel qui réfléchit avant tout changement de position.

 

Là aussi, il ne s'agit pas de placer les cordes n'importe où.

 

En le voyant ainsi jambes écartées, et si haut, j’ai des frissons.

Là, on voit une branche qui tombe. Gabriel est à bout de bras pour couper la branche.

Tronçonneuse en main, voilà un morceau de branche qui tombe.

J’ai zoomé pour montrer à la fois l’importance du harnais qui retient en arrière et la force mise en avant pour réussir à finir de tronçonner le morceau.

Remise en équilibre après la chute du morceau.

Beaucoup de branches au sol.

L’arbre est de plus en plus dénudé.

J’ai pris cette grosse branche qui tombe en plusieurs fois. Là voilà en biais toute prête à toucher le sol.

L’arbre au loin.

Résultat final : tronc squelettique mais il fallait en arriver là. On ne peut laisser des arbres pousser indéfiniment dans un terrain et encore plus quand on est dans l’espace d’un gîte. Toutefois, les branches vont pousser à nouveau ce printemps de 50 cm et même plus, selon Gabriel.

Les branches au sol seront bientôt enlevées, broyées et aussi brûlées en travail final. Ce sera fait d’ici fin janvier.

Pour ceux et celles qui demandent des nouvelles des locations. L’année 2014 a été fructueuse dans son ensemble avec des locations régulières (ouverture mi-avril) depuis juin jusque décembre. Seul le mois de novembre n’a pas eu de locataires. Pour 2015, les réservations commencent à se faire. Voir notre site LA CROISERAIE ICI, vous en saurez plus.

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Alrisha - dans Gîte-rural
commenter cet article

commentaires

dom 20/01/2015 07:43

Je te souhaite un bon mardi.
Bisoux, Monique

thidom

erato 19/01/2015 21:38

Un beau reportage sur ce métier artistique et dangereux que celui d'élagueur .Notre saule pleureur immense a subi lui aussi une grande coupe l'année dernière, il me faisait pitié ainsi , mais cette année , il est magnifique.
Belle soirée, bises Monique

Santounette 19/01/2015 18:22

Quel travail, c'est impressionnant, c'est vrai qu'il faut jouer aux équilibristes pour couper les branches.
Les saules sont des arbres magnifiques mais il faut avoir un immense espace pour les laisser pousser, ils prennent beaucoup de place et je comprends du coup l'élagage.
Tu as réussi à faire de belles photos de ce travail délicat.
Bonne soirée
Bises

nadia-vraie 19/01/2015 18:03

Bonjour Monique,
J'ai suivi tes photos comme si j'y étais.
Il l'a vraiment élagué, il ne reste que presque plus rien, il était très gros.
Et quel travail!!
bonne journée et à bientôt.

flipperine 19/01/2015 17:39

un travail périlleux que de couper un arbre et que c'est triste après mais ça repousse vite

jeanine et rené 19/01/2015 17:16

magnifique demonstration d'elaguage par ton fils,compliments, pauvre saule, il doit pleurer sur son triste sort ! bonne semaine bisous

Annick 19/01/2015 16:23

bravo à ton fils!
il devrait venir ici donner des leçons...
et pourtant l'arbre devant chez moi n'est pas aussi grand que ton saule pleureur!
en pleine saison de carnaval!
bisous.

Dani et ses chats 19/01/2015 13:37

Coucou Monique. Perso je pensais que l'élagage d'un arbre se faisait au mois d'octobre ???
En plus il me semble que ce saule est bien près des voisins, non ?
Donc oui il ne faut pas le laisser pousser indéfiniment, puis ça ne peut que le booster je crois de le couper.
J'adore les saules pleureurs.
Ton fils : idem ça fait peur, et moi je crois qu'il aurait mieux fait de se fixer par deux cordes, et non une seule ;-)
Bref.... ça c'est la maman qui parle, car comme toi, ça m'aurait bien inquiété, même s'il a l'habitude, un accident est si vite arrivé !!!
Bises. Dani

Quichottine 19/01/2015 11:49

Je suis admirative devant les élagueurs... quelque part, ils risquent leur vie.
Pourtant, je sais que c'est un travail nécessaire.
Je souhaite une belle année à votre gîte. J'espère que vous n'aurez plus de trous dans le planning.
Bisous et douce journée.

Claudine /canelle 19/01/2015 11:42

Wouah ..impressinnant ce travail !!
Cela fait de la peine de voir ces tailles d'arbres ..
En plus les saules pleureurs j'adore ça ..juste le souci avec les racines qui vont chercher de l'eau ou il y en a ..
Ma fille a vu ces canalisations cassées avec un saule pleureur ..
Bonne journée à toi

biker06 19/01/2015 07:37

Hello Alrisha
J'en avait un de saule pleureur ....oh pas aussi gros que celui ci. Mais pas mal non plus ! Ma mère un jour a décider de le faire couper au pied. Je le regrette un peu maintenant, car c'est un bon aspirateur d'eau.
bizza et bon lundi
pat

dom 19/01/2015 07:34

Quel travail !
Tes photos sont superbes et montrent très bien les difficultés.
J'adore les saules et en ai un magnifique, énorme, que j'ai planté en l'ayant prélevé puis fait raciner tout l'hiver.
Il trône dans le parc.
Bon début de semaine.
Bisoux, Monique

thidom

Martine85 19/01/2015 05:48

Il m'a donné le vertige ton fils.... J'admire son agilité à grimper aux arbres. On voit qu'il a l'habitude. Belle semaine

Présentation

  • : Les yeux de ma vie
  • Les yeux de ma vie
  • : Depuis le 10 juin 2007, émotions photographiques perçues dans mon Sud Picardie natal: faune, flore, macrophotos, paysages de l'Aisne. Reportages évènementiels, associatifs, expos photos. Voyages, tourisme, Régions de France. L'insolite au passage et créations pour le plaisir! Humour, poésie, musique, ...
  • Contact

Profil

  • Alrisha
  • A la retraite depuis peu, passionnée de photos: nature, reportages, voyages. Bienvenue dans mon quotidien rythmé par ce que voient "LES YEUX DE MA VIE"! Amis visiteurs, laissez une trace de votre passage, pour un lien à venir!
  • A la retraite depuis peu, passionnée de photos: nature, reportages, voyages. Bienvenue dans mon quotidien rythmé par ce que voient "LES YEUX DE MA VIE"! Amis visiteurs, laissez une trace de votre passage, pour un lien à venir!

Mon blog chez EKLABLOG

Dorénavant, suivez-moi, aussi, sur EKLABLOG en cliquant sur l'adresse ci-dessous:

http://les-yeux-de-ma-vie.eklablog.com/

 

ekla 

Rechercher

La Croiseraie

 

Voilà, notre Gîte Rural 3 épis "LA CROISERAIE" est ouvert !

Réservations et renseignements

 

ICI      et    ICI (site perso)

 

façade nom 9256   baignoire-balneo-0580-rec

papillon 036

Publications

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Solidarité

 

 

Sorties-Expositions

 

 

L'association GRAND ANGLE dont je fais partie.

 

(co-fondatrice depuis fin 2007)

 

 

 

Aisne-gastronomie

Confitures artisanales à CROUY (02)

jardins-de-marie1.jpg

 

Safran français à

CHEZY-SUR-MARNE (02)

 

safran-francais.jpg

Recettes à Soissons (02)

750-grammes.jpg