Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 00:00

La qualification de « Palais social » convient parfaitement au Familistère de Guise dans l’Aisne. La rénovation, qui est une réussite, donne un éclat tout à fait particulier à cet édifice qui fut, en son temps, une véritable « machine à habiter ensemble ». Un Palais dont l’architecture est loin d’être celles des cités ouvrières comme on l’entendait au XIXè siècle.

J’ai découvert ce site le samedi 25 septembre 2010, à l’occasion de l’Assemblée générale du Cercle généalogique de l’Aisne dont je suis adhérente. Après un repas en commun dans l’un des restaurants de la ville, l’après-midi était consacrée à la visite du Familistère.

Grâce au projet Utopia, la restauration a duré une dizaine d’années. Il a permis d’ouvrir le musée remarquable qu’il est aujourd’hui.

Dans cette première partie, je vais plus m’attarder sur l’aspect extérieur des bâtiments. J’ai fait une sélection de clichés qui permettent d’avoir une vue générale de ce centre industriel. Aux alentours de la statue de Jean-Baptiste Godin, fondateur de cette « aventure », ambition d’une économie sociale,

statue-J-B-Godin-0628 

on découvre l’habitat des ouvriers, ce qu’on appelle le Palais social

Palais-social-0617

avec les trois pavillons d’habitation où était organisée la vie des ouvriers et de leurs familles.

pavillon-central-0793

 

 

aile-gauche-0631

 

rue-vers-les-usines-0674

 

aile-gauche-0667-0668-0672

les bâtiments réservés à l’industrie,  le lieu de production, l’usine Godin sur la rive droite de l’Oise avec la buanderie, les bains et piscine, que nous n’avons pas visités.

buanderie-bains-piscine-0673

le quartier de l’éducation (des écoles)

ecoles-0798-0799-marie-more

et de la culture avec un théâtre,

theatre-0796

la partie « commerces » avec buvette, les économats.

buvette-economats-0669

 C’est entre 1817 et 1888 que Jean-Baptiste Godin entreprend l’édification du Familistère, étymologiquement « lieu de réunion des familles », construit sur le modèle du phalanstère de Charles Fourier. Mais, c’est surtout en 1846 que l’essor de la ville se fait sentir avec le transfert à Guise de la fonderie et manufacture de poêles Godin-Lemaire. Sur sa lancée, son utopie de « société parfaite » avec une base productive solide, Jean-Baptiste Godin fonde, en 1880, l’Association coopérative du Capital et du Travail, Société du familistère Godin et Compagnie. C’est à ce moment que le Familistère devient la propriété collective de ses habitants.

Plus tard suivirent la construction du Pavillon Cambrai, l’aile gauche du Palais social.

Après la mort de Jean-Baptiste Godin en 1888, l'Association continue de fonctionner.  En 1930 la Société du Familistère emploie à Guise 2111 personnes et 393 personnes à Bruxelles. A cette époque la population de Guise est de 7100 habitants. Presque le tiers des habitants qui vivent dans le cadre de cette propriété collective.

 

aile-droite-place-0670

L’entreprise prospère notamment grâce au renom de la marque « Godin », l'entreprise se maintient parmi les premières du marché jusqu'aux années 1960. Sur le plan social, les choses restent également en l'état.  

Les logements devenant très vite insuffisants pour accueillir de nouveaux ouvriers, une préférence est établie, les enfants de Familistériens devenant prioritaires pour l'obtention d'un appartement. Cette hérédité des logements entraîne des tensions, les associés apparaissant parfois comme une aristocratie satisfaite de ses privilèges et ne cherchant pas à les partager.

La disparition progressive d'un véritable « esprit coopérateur » parmi les membres de l'Association est parfois vue comme une des raisons de sa disparition en 1968.

Confrontée à des difficultés économiques, cherchant à se rapprocher avec une maison concurrente, l'entreprise se transforme en juin 1968 en société anonyme. Elle est alors intégrée dans le groupe Le Creuset. La marque Godin a aujourd'hui été transférée à la société « Cheminées Philippe ».

Les logements ont été vendus en 1968. Quelques anciens Familistériens y vivent toujours.

pavillon-Cambrai-0797

 

 

 

Demain, nous entrerons dans le pavillon central du Palais social.


N’oubliez pas d’aller faire un tour sur mon   

« ANGLE DE VUE »

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jacqueline 10/02/2011 19:49



Imposant et digne vraiment d'un "Palace"!...Une façon que l'on avait...avant...de respecter les travailleurs...tout fout le camps...même le travail!!! Je dois devenir vieille...je suis toujours
en train de rouspéter!!!


Gros bisous....j'ai voté sur Wikio!



mamylilou 10/02/2011 19:03



Il aurait été dommage de ne pas entreprendre de restauration .Si je suis fascinée et admirative de l'architecture, je ne suis pas en mesure de mettre ce thème sur mon blog , j'ignore pourquoi
.Bises Monique et bonne soirée ( j'avais répondu à ton message, j'espère que tu l'as reçu )



Oxygene 10/02/2011 17:51



Ces bâtiments sont vraiment impressionnants et magnifiques. Leur histoire est également passionnante. Un grand merci à toi pour toutes ces précieuses informations. Ton article est vraiment très
intéressant. Bisous Alrisha !



Andrée 09/02/2011 22:35



Cet article m'a enthousiasmée , c'est intéressant de voir cette oeuvre et navrant de constater que l'esprit de compétition anéantit tout forme d'humanité. Les bâtiments sont magnifiques. J'ai
voté.Bonne soirée, bisous Monique



Josiane 09/02/2011 19:57



Bonjour Monique


Que ces bâtiments sont beaux. Très belle restauration cela valait vraiment le coup, c'est splendide.
Grosses bises et bonne soirée.
Josiazne



Quichottine 09/02/2011 19:17



C'est un article très complet.


Merci, Alrisha pour toutes ces images et informations.


 


Ils vivaient l'usine autrement.


 


Passe une belle soirée. Bisous.



patriarchMerci 09/02/2011 10:09



C'étaient de belles bâtisses. Toutes les usines dans le temps avaient ses magasins. Et dans la cité où j'ai habité, il y avait juste à côté, une grande maison entourée de murs, où se trrouvait
l'infirmerie de l'usine et où tous les habitants pouvaient y faire soigner la famille et les enfants.


 


En dessous;se trouvaient les douches et les bains. Douches hommes d'un côté et femmes de l'autre. Une femme s'en occupait et faisait le ménage de l'ensemble. C'était mon ex belle-mère!!!!


 


Bises et belle journée.



sonja 09/02/2011 09:06



Bonjour ma très chère Monique
Voilà bien un endroit dont j'ignorais même l'existence. Une architecture qui se laisse cajoler par le regard. J'aime ! Que de familles à être passées en ces lieux. C'était franchement bien
équipé. Dommage que l'esprit de partage n'ait pas perduré.
Des batiments qui valent d'être connus. En plus, il y a encore quelques familles qui y habitent. C'est vraiment chouette.
Je vais bien, ne t'inquiète donc pas ma Monique. Je manque juste de temps, et ma fille ne m'a quitté que le mois dernier, aussi, je suis assez fatiguée. En plus, elle a eu des problèmes de santé,
aussi ai-je eu la garde à plein temps de mon petit indien. Qui ne voulait plus rentrer chez lui après cela. Je crois bien que ma fille va finir par se sentir jalouse...




jeanine et rené 09/02/2011 07:37



merci chere Monique, Godin nous connaissions tous cette celebre marque de poeles ou cheminées, mais pas l'histoire de la famille, et de leurs réalisations, ces ensembles à vivre, sont vraiment de
toute beauté, ça change un peu des HLM, bravo pour tes photos, bonne journee , grosses bises 



:0014: ♥ dom ♥ 09/02/2011 07:31



Vraiment très beau et merci pour toutes ces explications.


Bon mercredi ! Bisoux +++

dom

   



Martine 09/02/2011 07:29



C'est un peu massif comme bâtiment mais belle restauration. Bises



Présentation

  • : Les yeux de ma vie
  • Les yeux de ma vie
  • : Depuis le 10 juin 2007, émotions photographiques perçues dans mon Sud Picardie natal: faune, flore, macrophotos, paysages de l'Aisne. Reportages évènementiels, associatifs, expos photos. Voyages, tourisme, Régions de France. L'insolite au passage et créations pour le plaisir! Humour, poésie, musique, ...
  • Contact

Profil

  • Alrisha
  • A la retraite depuis peu, passionnée de photos: nature, reportages, voyages. Bienvenue dans mon quotidien rythmé par ce que voient "LES YEUX DE MA VIE"! Amis visiteurs, laissez une trace de votre passage, pour un lien à venir!
  • A la retraite depuis peu, passionnée de photos: nature, reportages, voyages. Bienvenue dans mon quotidien rythmé par ce que voient "LES YEUX DE MA VIE"! Amis visiteurs, laissez une trace de votre passage, pour un lien à venir!

Mon blog chez EKLABLOG

Dorénavant, suivez-moi, aussi, sur EKLABLOG en cliquant sur l'adresse ci-dessous:

http://les-yeux-de-ma-vie.eklablog.com/

 

ekla 

Rechercher

La Croiseraie

 

Voilà, notre Gîte Rural 3 épis "LA CROISERAIE" est ouvert !

Réservations et renseignements

 

Notre gîte La Croiseraie    et    ICI (site perso)

 

façade nom 9256   baignoire-balneo-0580-rec

papillon 036

Vidéo séjour Afrique du Sud

Séjour fin novembre début décembre 2019

 

Lien vers la vidéo

 

https://youtu.be/qzpD4mkoYXY

Solidarité

 

 

Sorties-Expositions

 

 

L'association GRAND ANGLE dont je fais partie.

 

(co-fondatrice depuis fin 2007)

 

 

 

Aisne-gastronomie

Confitures artisanales à CROUY (02)

jardins-de-marie1.jpg

 

Safran français à

CHEZY-SUR-MARNE (02)

 

safran-francais.jpg

Recettes à Soissons (02)

750-grammes.jpg